• Amélie Boutin

Waikiki - Hawaii... quelque part comme le paradis


Si une des îles de l’archipel d’Hawaii n’est pas encore sur ta dream list de vacances, tu vas vouloir l’ajouter après la lecture de cet article. Je vais tenter d’y résumer au mieux mon séjour d’une semaine sur l’île d’Oahu, mais, Hawaii, tu dois la voir de tes yeux, y poser les pieds et y ouvrir ton coeur pour comprendre l’effet qu’elle a sur ses visiteurs. C’est probablement l’endroit que j’ai visité qui m’a le plus chavirée. Comme beaucoup d’autres avant moi j’ai quitté l’île en me disant que ce n’était pas un au revoir, mais bien à une prochaine fois! Voici le récit de ma semaine au paradis.

Jour 1

Après une phrase lancée un peu en farce à la relâche 2018 entre amies, nous voici un an plus tard à l’aéroport de Montréal prêtes à embarquer pour le premier de nos vols en direction d’Hawaii. C’est avec 2 heures de retard que nous décollons de Montréal vers Chicago et ensuite vers San Fransisco. Malheureusement à cet endroit nous manquons notre transfert, ce qui nous oblige à revenir sur nos pas vers Las Vegas et, ensuite, nous embarquons pour Honolulu. Nous sommes arrivées sur place avec 4 heures de retard sur le plan initial, ce qui n’est vraiment pas si mal. Nous voyagions avec United Airlines et chaque employé à travailler fort pour que nous puissions arriver à destination. Comme rien n’arrive pour rien dans la vie, notre arrêt à Las Vegas nous aura permis de repartir avec un budget bonifié pour notre voyage!

Jour 2

Nous sommes sorties de l’aéroport à 6 :15 am et avons pris un taxi en direction du Ilikai… nous y avions réservé un condo via la plateforme AirBnb. Ce fut parfait comme logement, 2 lits doubles, salon, cuisine, balcon, 2 piscines et situé directement sur la plage de Waikiki. C’est d’ailleurs ce que nous avons exploré durant la journée, après un bon déjeuner. Après notre exploration nous avons convenu que la plage est plus belle plus au sud, mais aussi beaucoup plus bondée. Nous avons eu la chance de voir des tortues sauvages dans la mer en pm. Nous avons profité de la fin de l’après-midi pour faire nos provisions pour la semaine, rien de dépaysant dans les choix de commerces, Hawaii étant un état américain, nous avons donc fait nos achats au Wal-Mart (à pied). J’ai pris ce soir-là possiblement le meilleur souper de vie. Une pizza Margarita avec un jus hawaïen bien assise sur la plage avec mes amies et le coucher de soleil sur le Pacifique. Moment parfait. Les photos et les mots ne peuvent pas décrire le soleil qui se couche sur cet océan. Tous les vendredis soirs, il y a des feux d’artifice sur la plage près du complexe Hilton. Ils sont à voir.

Jour 3

Le but de la journée était d’explorer l’île à son maximum. Nous sommes donc embarquées dans l’autobus public – The Bus -. Nous avons fait 1h30 à bord de la 55 qui longe la côte ouest jusqu’au nord de l’île, le fameux North Shore aka les plages de niveaux compétitions de surf. Nous avons pu voir le parc de Jurrasic Park, Chinamen hat island, Turtle bay resort, un terrain de golf de la PGA et des paysages spectaculaires partout où on posait les yeux! Après un repos forcé pour cause de mauvais parcours d’autobus et d’attente interminable au milieu de nulle part, nous avons visité le parc botanique Waimea Valley and Falls. Un parc privé où l’entrée est de 16$. La baignade dans la chute est incluse, mais soyez prévenu c’est très, très, rafraichissant. L’entrée vaut le coût, le parc est facile à marcher et on y reconnaît les décors de plusieurs films. Il faut manger, là où ailleurs, une shave ice, la barbotine hawaiienne. La plage de Waimea, juste en face, est très belle, et comme partout sur ce côté les vagues y sont puissantes. Retour par l’autobus 52 qui traverse la plantation d’ananas Dole, Pearl Harbor et la ville d’Honolulu.

Jour 4

Début de journée par une randonnée au parc national du Diamond Head situé dans le cratère de volcan et sur une base militaire. C’est une randonnée très populaire, pas très longue, qui traverse d'anciens bâtiments militaires et qui vaut largement le 1 $. Après la randonnée nous avons pris un sorbet à l’ananas frais…j’en rêve encore. Ensuite, nous sommes allées vers Lanikai beach une des plus belles plages de l’île. Malheureusement, c’était nuageux et très venteux à ce moment. La plage est à une bonne distance de marche de l’arrêt d’autobus. En quittant la plage, nous avons aperçu des gens gravir une montagne pas très loin. Nous avons donc décidé d’aller découvrir cette randonnée. Wow! Sans le savoir nous allions faire une de nos activités coup de cœur du voyage. L’accès au sentier, gratuit, se fait par une piste à peine indiquée entre deux maisons d’un quartier assez chic! L’ascension mène aux Pillbox, des anciennes « boîtes » militaires. Nous avons été renversées par la vue et la beauté des paysages vue de cet endroit.

Jour 5

Nous avons pris un brin de repos le matin du jour 5 en lézardant à la plage et en nous laissant dériver sur nos matelas à 4$ le long du rivage. Nous voulions absolument faire du surf à Hawaii donc en e après-midi nous sommes allées vers la section de plage plus au sud où sont regroupées les différentes écoles de surf. Après une leçon (très) sommaire nous voilà à l’eau avec nos immenses planches de débutantes et un Hawaiien à une dent(!). Ce fut un moment très intense. Autant pour l’effort physique que demande le surf, que pour les émotions vécues, adrénaline du départ, fierté d’être debout sur la planche, émue de filer sur l’eau, nerveuse des autres surfeurs autour de soi, ouf! L’esprit de communauté dans l’eau est vraiment spécial, d’autres personnes que notre instructeur nous on aidé et conseillé et nous avons chanté en chœur spontanément avec les autres surfeurs I believe i can fly en attente d’une prochaine vague. Belle façon de graver le moment.

Jour 6

Nous avons entrepris de visiter le côté plus urbain et culturel de l’île. Visiter le centre-ville d’Honolulu n’est pas très long durant l’avant-midi nous avons pu visiter le chinatown, l’Aloha tower, le port, le quartier royal en plus d’admirer des œuvres d’art urbaines et de déjeuner en ville. Le soir nous avons visité le secteur plus commercial et animé de Waikiki près de Kuhio beach. Près de la statue du surfeur Duke, nous aurions aimé assister au spectacle de danse traditionnelle, mais il fut annulé en raison de la pluie.

Jour 7

Nous avons pris les autobus 4 et 5 pour se rendre à la Manoa Valley et parcourir le sentier (boueux) Manoa trail falls. Il faut parcourir 1,3 km pour se rendre à la chute tout au bout. Tout au long du chemin la végétation est plus que luxuriante, nous avons le sentiment d’être dans une vallée de fées. Cette randonnée est gratuite et vaut le détour. Nous avons consacré le reste de la journée à la plage, aux souvenirs, à essayer le McDo et à profiter encore du coucher de soleil sur le Pacifique.

Jour 8

Nous nous sommes levées tôt pour profiter de la plage une dernière fois avant d’aller nous faire tatouer (!) notre souvenir de voyage. Dernier dîner à Hawaii, départ pour l’aéroport et décollage sur l’heure du souper pour Chicago et ensuite Montréal et maison…? Pas dans mon cas, en bonne hockeymom je suis débarquée directement de ma semaine de rêve à Hawaii avec sac à dos rempli de sable et de souvenirs à l’aréna où mon plus jeune était en tournoi!

Conseils utiles

  • Magasiner vos billets et surveiller les prix longtemps en avance

  • Porter un costume une-pièce à manche longue pour le surf

  • Avoir de bonnes chaussures de randonnée

  • Ne pas se gêner pour parler aux gens, leur accueil est incroyable

  • Avoir une bonne carte et un bon guide papier avec soi

  • Voyager sac à dos

  • Attendez-vous à avoir peur des vélociraptors! On a l'impression d'être dans Jurassic Park!

Budget réel de mon voyage – semaine de relâche-

  • Billet d’avion avec taxes et réservations des places sur les 5 vols : 680$ canadien

  • Logement avec taxes et frais : 556$ canadien

  • Dépense à destination : 500$ américain

Globalement ma semaine à Hawaii m’a occasionné des dépenses d’environ 1800$ canadiens en pleine semaine de relâche. Ce budget peut varier beaucoup selon vos choix d’activités, de repas, de logement... et le taux de change.

Est-ce que c’était trop court? Non, ce fut parfait. Vraiment je ne changerais rien à ce voyage et j’ai compris en quittant l’île pourquoi tous ceux qui en ont visité une se promettent d’y retourner!

#voyage #plage #randonnée #bonheur

51 vues

© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round