• Amélie Boutin

D'infidèle à fidèle...


J’ai longtemps été infidèle et surtout indécise quand venait le temps de choisir un parfum. J’ai reçu, acheté et porté beaucoup de fragrances différentes au courant des dernières années.

À l’adolescence, j’ai commencé par porter le parfum à la vanille que ma mère m’avait acheté dans une soirée Mary Kay. Ensuite, dans l’intensité des amours d’ado, j’ai acheté le parfum d’homme que portait un amoureux. Puis, un nouvel amoureux m’a acheté une nouvelle bouteille de parfum qui sentait l’orange. Et puis, les vedettes se sont lancées dans la parfumerie. Je me suis alors prise pour Beyoncé… rien de moins. J’ai rechangé d’odeur lors du décès d’une amie en empruntant son parfum parce que ça sentait elle. Ma vingtaine fut donc une suite d’odeurs sans liens les unes avec les autres, parfois choisies par moi (pour la senteur ou pour la bouteille!) à l'occassion par mes proches et quelquefois au grès des échantillons reçus!

Et là, j’ai eu des enfants.

J’ai alors pris conscience que ma mère elle avait une odeur bien à elle. Qui est encrée dans mes souvenirs d’enfance. Je me suis donc mise à la recherche de mon odeur de mère, celle que j’allais pouvoir porter tous les jours et que mes enfants sentiraient lorsqu’ils se blottissent contre moi.

Ça m’a pris près d’un an pour trouver le petit flacon qui convenait et que j’aurais envie de porter tout le temps et longtemps. J’ai finalement craqué pour MIRACLE de LANCÔME que je porte religieusement depuis.

Et vous savez quoi? Quand j’ai dit mon choix à ma maman, elle m’a répondu que c’était drôle puisque c’est ce qu’elle portait il y a quelques années… Alors, chez-nous une maman ça sent MIRACLE… et une mamie? DÉSIRABLE de LISE WATIER.

#beauté #maman #lancôme

15 vues

© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round